Future maman : 3 secrets pour se préparer à l’accouchement sans stress

4
Future maman : 3 secrets pour se préparer à l’accouchement sans stress
4.8 4 votes

Une première grossesse, c’est l’inconnu… Mélange d’excitation et de craintes. Alors moi, j’ai décidé de la vivre au jour le jour sans prise de tête. Et j’ai même changé la plupart de mes habitudes !

Voici donc comment je suis sortie de ma zone de confort pour vivre une première grossesse épanouie et limiter toutes les peurs. Mon axe d’attaque : se préparer à affronter l’inconnu, sans pression.

J’ai d’abord commencé par lire des livres de grossesse durant le premier trimestre pour « me mettre dans le bain ». Puis, j’ai ensuite voulu prendre conscience de mon état, et instaurer une communication entre bébé, papa et moi. Enfin, je me suis « jetée à l’eau » au 3ème trimestre, en me mettant au sport (tout doux).

L’haptonomie : communiquer et préparer bébé au jour J, in utero

L’haptonomie, c’est l’étude le l’affectivité. Elle est définie comme « un ensemble de pratiques cherchant à intensifier les bienfaits de l’accompagnement thérapeutique par une attention accordée à la relation, dans laquelle le toucher, notamment, prend une place particulière ».

Mon haptonome, qui est aussi médecin généraliste et homéopathe (il ne s’agit donc pas d’une science occulte !) m’a été recommandée par une très chère amie. Elle m’avait dit : « C’est la seule personne qui a réellement inclus le papa durant la grossesse, et après l’accouchement, jusqu’à ce que l’enfant marche en nous donnant des outils concrets« . Curieuse, j’ai donc frappé à sa porte et voici ce que je retiens :

  • L’haptonomie, c’est mieux avec le papa : il passe de spectateur à acteur auprès du bébé et de la future maman
  • L’haptonomie permet de prendre concrètement contact avec le bébé, de l’appeler « dans sa main », par le simple pouvoir de l’intention.
  • L’haptonomie, c’est délaisser son cerveau rationnel pour son cerveau émotionnel, seul moyen de communiquer avec bébé à ce stade.
  • L’haptonomie prépare à l’accouchement très concrètement (gestes, astuces, outils), en famille. Chacun joue son rôle : bébé, maman ET papa
  • L’haptonomie sensibilise l’enfant in utero. On dit des « bébés hapto » qu’ils sont plus éveillés, qu’ils ont moins peur du monde qui les entoure

Le papa est donc au centre de la séance. Il devient peu à peu la « boite à outils » du couple : il aide maman à se sentir mieux, à la soulager avec des gestes concrets avant, pendant et après le jour J. Ceux-ci apaisent aussi bébé qui se place mieux dans l’uterus et fait moins pression sur les organes et le dos. On l’invite aussi à prendre la bonne position pour « la sortie ».

Je précise que c’est une prestation remboursée par la sécurité sociale (hors dépassements d’honoraires). Je ne peux que vous recommander de tester pour trois raisons :

  1. Sentir son bébé bouger dès le 3ème mois, même si c’est rare, c’est incroyable !
  2. Faire sauter toutes les peurs autour de l’accouchement, poser des mots, découvrir des actions simples et concrètes en cas de besoin le jour J, ça n’a pas de prix
  3. Se sentir une famille au complet immédiatement, quel plus beau cadeau de la vie ?

Le yoga : un temps de détente utile, pour soi

Si l’haptonomie et le yoga permettent de travailler le bassin (ouverture, fermeture, antéversion, rétroversion : bref, on muscle tout ça pour le jour J), le yoga est un temps pour maman. C’est du sport, aussi doux soit-il. Et il n’a pas pour objectif une prise de contact avec bébé. C’est donc très complémentaire.

Toujours adepte de mon centre Yoga Time à en région parisienne, j’ai donc demandé à mon professeur si je pouvais continuer à suivre ses cours pendant la grossesse. Si vous faites déjà du yoga, cela vous évitera de payer les tarifs ahurissants des centres spécialisés. Sinon, passez par votre mairie ou une association, les tarifs y sont très attractifs.

Durant toute la grossesse, on privilégiera un yoga des étirements, de la méditation et de la visualisation. Les 3 grandes préparations utiles à l’accouchement à mon avis. Bonjour les torsions, les massages des lombaires, la détente du dos, etc. Et les temps de béatitude pour décrocher, très utiles quand on travaille notamment.

On est bien d’accord : on ne fait pas du sport pour perdre du poids, mais pour préparer son corps à un marathon !

Mon ostéopathe m’a indiqué qu’il faut au moins 2h par semaine pour que ce soit efficace, sur au moins 3 mois. Mais ça peut être 1h de cours, et 1h ou 2h chez soi.

Même si je ne suis pas sportive, la grossesse m’a donné un coup de boost et sur les conseils des médecins et ostéopathes, pensez aussi (sous condition de coût évidemment : ne vous ruinez pas !) :

  • A la piscine : la brasse permet d’ouvrir le bassin. Pensez-y pour le jour J
  • Au ballon de fitness (shoppez-le sur Go Sport avec du cashback
    iGraal). Se poser dessus 15 minutes par jour assise en faisant des mouvements circulaires assouplit aussi le bassin
  • Aux centres sportifs pour femmes enceintes à condition qu’ils ne soient pas trop loin, pour le 3ème trimestre notamment. En effet, ils sont très chers (trop ?), mais permettent de varier les exercices doux, ce qui peut être un investissement intéressant sur la fin pour bien préparer le corps à l’accouchement.

Chanter : une solution miracle ?

Qui a dit que l’art n’avait pas sa place dans la préparation à l’accouchement, hein ?! Du moins, le chant est réputé pour ses vertus apaisantes et libératrices. Elles servent autant à maman pour se préparer et le jour J, qu’à bébé qui apprécie sa voix in utero et reconnaîtra les mélodies après.

Faut-il savoir chanter pour se préparer à l’accouchement ? NON. Il ne s’agit pas de faire The Voice. Il s’agit de « faire sortir des sons« . Certains ont une résonance particulière dans tout le corps et ont des vertus apaisantes. On pense par exemple au fameux « OoOmMmMMmm » des chants et mantras tibétains. On peut donc fredonner, ou reprendre ses titres préférés à tue tête.

De plus, le chant mobilise la respiration, les abdominaux, et si en plus vous mobilisez votre périnée : c’est excellent. Tip top notamment pour le jour J de l’accouchement. Pensez d’ailleurs à le notifier dans votre liste de souhait auprès des sages-femmes de la maternité.

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner cette vidéo intéressante. Mais ne vous sentez pas obligée de prendre des cours. Chantez seule, dans votre salle de bain ou dans un karaoké, faux ou pas : ça n’a pas d’importance. Pour bébé : vous êtes la meilleure !

Et vous, quels ont été vos petits miracles durant la grossesse ?

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

4 commentaires

  1. Hey ! Une de mes amies est enceinte et fait aussi de L’haptonomie. Je ne connaissais pas cette pratique mais en me renseignant, ça m’a séduite ! Ca doit donner des moments magiques à 3 🙂

    Je te souhaite de vivre une belle et sereine grossesse (c’est pô français mais on pige l’idée) !
    Line

    • Merci à toi d’avoir pris le temps de laisser un petit mot ! Je suis ravie que nous soyons sur « la même longueur d’ondes ».

Leave A Reply