Le musée de la poupée à Paris

1

Qui n’a pas envie de retomber en enfance à l’heure où nous sommes assaillis de nouvelles néfastes et pessimistes ? La douceur et l’insouciance de l’enfance viennent à nous manquer, et il est un lieu secret à Paris où toutes les femmes atteintes du syndrome de Peter Pan peuvent se retrouver : Le musée de la poupée.

C’est le moment de revoir l’Histoire, d’apprendre, de s’étonner, de rire, de s’émerveiller et même, il faut bien le dire… D’avoir peur ! Et vous, qu’est ce que ça vous inspire ?

Aller au musée de la poupée avec son amie d’enfance, c’est toute une histoire… Des souvenirs communs naissent de nombreux clins d’oeil tout au long de la visite ! Entre éclats de rire et d’effroi, dans ce musée à 8€ l’entrée, on se croirait dans une vraie maison de poupée.

musée de la poupée Paris

Des scènes d’antan, avec des poupées d’époque

L’ambiance est feutrée et tous les jouets se regroupent par époque, dans des vitrines. Celles-ci sont thématisées et retracent des scènes du quotidien. elles peuvent aussi être dédiées à des styles ou des matières.

Poupée en porcelaine, musée de la poupée de Paris

La preuve que nous n’avons rien inventé avec la tendance « sourcil américain » !

J’ai ainsi appris que les premières poupées du XVIIIème siècle était en bois… Curieux. Au fil des années, on a découvert les poupées de porcelaine et même celles de papier mâché. C’est drôle, car on ne pourrait y avoir pensé avant de le lire sur la fiche explicative.

Poupées du musée parisien

Au cours de la visite, on réalise que la poupée, même si elle est un jouet, laisse transparaître les traditions, les styles, mais aussi l’état d’esprit des époques. Ainsi, les premières poupées féminines étaient très couvertes, contrairement à celles d’aujourd’hui. Au fur et à mesure des époques, elles traduisent le changement des mentalités.

 

Certains modèles montrent les écoliers en culotte courte, avec la tradition du bonnet d’âne, alors qu’au moment de la première guerre mondiale, certains poupons soignent leurs nounours estropiés… #CoeursSerrésSabstenir

vitrine du musée de la poupée à Paris

Mais si vous le visitez, pensez avant tout à lever les yeux… Au dessus des vitrines se cachent aussi de jolis trésors : petit électroménager pour poupées, landaus et autres accessoires qui nous laissent imaginer nos grands-mères jouant, avant l’âge de raison… #AgeTendre.

Un musée de la poupée qui fait dans l’originalité

Mais bon, je dois bien vous avouer que malgré tout cela, j’ai bien rit, à défaut d’avoir peur ! On comprend comment ces jolies poupées ont pu inspirer de véritables films d’horreur… En en regardant certaines, je me suis dit : « Je n’aimerais pas l’avoir en face de mon lit, celle-ci ».

Poupées étonnantes du musée de la poupée Paris

Si vous croyez reconnaître la famille Adams… laissez un commentaire 😉

On y découvre aussi de vraies curiosités, comme le poupon à trois têtes. Et oui : une face qui rit, une face qui pleure, une face qui dort… M’enfin ! C’est tout naturel et hyper logique en fins de comptes 😉

Poupées humoristiques du musée de la poupée à Paris

Poupées dites « humoristiques »… Dubitative !

Bref : le musée de la poupée à Paris, c’est une vraie expérience !

Poupée pompette musée de la poupée

La première poupée pompette de l’histoire 😀

Le musée de la poupée, en résumé

On y va si :

  • On a gardé une âme d’enfant
  • On a envie d’apprendre sur le sujet
  • On est pas pédiophobique (peur des poupées)
chien en peluche du musée de la poupée

Le chien effaré… C’est effarant !

On évite si :

  • On a besoin de calme (les enfants sont là… les parents par contre, on sait pas trop)
  • On aime le modernisme (c’est pas tout jeune là dedans ma p’tite dame !)
  • On a envie de voir des poupées Corolle : il n’y en a pas !
Mickey en peluche, musée de la poupée

Tim Burton n’a rien inventé non plus… :S

Carnet d’adresse : 

IMPASSE BERTHAUD 
quartier Beaubourg 
75003 PARIS

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelles réactions suscitent en vous les photos de cet article ?

 

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

Un commentaire

  1. Coucou,
    J’ai visité ce musée deux fois car la 2ème fois, il y avait une exposition de la très chère Barbie
    Il y a d’étranges poupées où tout comme toi, je n’aimerai être sur leur chemin car elles font peur.
    Ce que j’aime sur ce musée c’est qu’il y a une vraie histoire derrière chacune de ces poupées. Comme quoi on en apprend tous les jours.
    Merci pour ce joli article qui nous redonne une lueur d’enfance !
    Bisous
    Mary

Leave A Reply