J’ai testé le cadre photo Familink, pour connecter la famille

0
J’ai testé le cadre photo Familink, pour connecter la famille
4.3 3 votes

Ce mois-ci, j’ai reçu une très désagréable nouvelle. Mamie a contracté l’affreuse maladie d’Alzheimer. Vous imaginez la tristesse qui m’a envahie à la lecture de cette nouvelle… Surtout que mamie habite loin et que les situations professionnelles ne permettent pas toujours une mobilité adaptée.

Dans ces cas là, la question est : comment se mobiliser tous ensemble (oncles, tantes, cousins, parents…) pour divertir notre mamie, et en même temps, l’aider à se souvenir et faire travailler sa mémoire ?

C’est un drôle de concours de circonstance qui m’a amenée à cette solution : le Familink. J’ai testé, je vous donne mon avis sur la question.

Familink : un outil de lutte contre Alzheimer made in France

En fait, j’ai découvert Familink grâce à France 3 qui présentait ce duo de génie de Seine-Maritime s’étant lancé dans cette aventure. Les deux ingénieurs avait cette volonté de rassembler les générations silver des générations X, Y et Z en formant un pont technologique.

Ils ont ainsi créé le Familink : un cadre photo connecté (qui peut fonctionner sans connexion internet), hyper simplifié, abondé par les « jeunes », et admiré par les « anciens ».

Un outil idéal pour lutter contre la maladie d’Alzheimer, même si cela peut aussi être un cadeau sympa pour des grands-parents en pleine santé.

J’ai testé le Familink : mon avis

Le Familink est un cadeau à 149€, un prix correct pour tous les avantages qu’ils propose. Je l’ai donc reçu et avant de l’offrir, je l’ai déballé pour le tester. Je vous explique en 3 temps ce que j’ai dû faire.

En résumé : c’est simple, efficace, et vraiment parfait dans la mesure où ça ne prend pas de temps, et qu’on n’a (presque) pas besoin de notice. C’est très intuitif.

Familink

Fonctionnement du cadre en 3 étapes (pour mamie)

1 / Je découvre le cadre : pas trop grand, pas trop petit, en bois stylisé. Classe !

2 / Branchement : une batterie classique à connecter sur le cadre. Jusque là, tout va bien.

3/ Allumage : 2 boutons. Le plus petit allume l’écran qui me donne quelques indications de mise en route et au bout de quelques minutes, ça fonctionne ! Simple comme bonjour.

Paramétrage de l’application en 5 étapes (générations X, Y, Z)

Puis, pour alimenter le cadre photo, il a fallu que je fasse toute la préparation qui concerne seulement les générations X, Y et Z. A savoir : paramétrage de l’application mobile et création de l’adresse e-mail.

1/ Téléchargement de l’application Familink et enregistrement du cadre photo

2/ Paramètres : choisir l’heure d’allumage et d’éteinte du cadre photo (et oui, ainsi, même plus besoin d’appuyer sur le bouton. En cas d’oubli, ça fonctionne tout seul). On en profiter aussi pour régler le temps de défilement des images.

3/ Téléversement de photos : on choisit tout simplement son dossier photo et on sélectionne celles qu’on veut envoyer sur le cadre. Ce qui est sympa, c’est qu’on peut laisser une légende sous chaque photo qui apparaît sur le cadre. De même, l’expéditeur apparaît aussi sur le cadre : « photo envoyée par CléÔ ».

4/ J’invite la famille sur le compte, pour qu’elle envoie à son tour les photos sur l’application. Nous sommes tous inter-connectés et voyons nos photos envoyées (il existe une option pour les garder confidentielles).

5/ Je crée l’adresse mail Familink (ex : mamie@familink.com depuis le site Familink) et je l’envoie aux membres de la famille qui n’ont pas de smartphone. Ils peuvent envoyer leurs photos directement par e-mail.

Test Familink

©Creapills

Test du Familink : des photos reçues sans internet !

Une fois mes photos envoyées, je reçois une notification : « la photo a bien été envoyée !« . Je regarde alors le cadre, sur lequel apparaissent les photos. Génial !

Le top, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir internet pour profiter de ce cadre connecté. Il contient une carte 3G qui coûte 20€/an à partir de la 2ème année. C’est franchement donné. Mais si vos grands parents ont une box wifi, alors ça fonctionne gratuitement.

Le Familink, c’est l’occasion de connecter mamie au monde numérique. Comme sur un smartphone, elle peut passer les photos avec son doigt. Et en restant appuyée sur une photo, elle peut « envoyer un cœur » que l’on reçoit en notification sur l’application. Tout simple, mais si c’était trop compliqué, ça ne gêne pas.

Familink : l’avis de mamie

avis Familink

Bon, il faut bien l’avouer, mamie n’a pas tout de suite su de quoi il s’agissait ! Mais une fois qu’elle a compris, ça a été l’explosion de joie.

Elle a aimé :

  • Le design du cadre : « il est vraiment joli ce cadre »
  • Le fait que les photos passent toute seule
  • Que ça ne prenne pas trop de place

Elle a été moins sensible (mais c’est aussi une question de caractère) :

  • Aux légendes (pour l’instant, je pense)
  • Au « like »

Bref, on est quand même tous d’accord pour dire que le Familink est une super invention qui permet de connecter toutes les générations avec une facilité incroyable ! Et il est vrai qu’il met aussi de la joie dans une situation qui n’est jamais facile, celle de la maladie.

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

Leave A Reply