3 parcours pour sillonner la France à vélo cet automne

0
3 parcours pour sillonner la France à vélo cet automne
5 5 votes

Le vélo, c’est à la fois le meilleur ami des sportifs, mais aussi celui des curieux, des amoureux de la nature et des fans de culture.

Seul, en amoureux ou en famille, il est le complice idéal pour parcourir les plus jolis paysages de France, notamment en automne. Voici quelques idées pour profiter des couleurs de l’automne à vélo.

3 week-ends d’automne prolongés à vélo

Il existe de nombreux circuits fabuleux en France pour profiter des paysages d’automne. En témoigne le site France Vélo Tourisme, qui recoupe tous les circuits cyclistes touristiques de France. Une bonne référence à garder sous le coude.

1/ LA VOIE VERTE DE BOURGOGNE. C’est un circuit gourmand et culturel, qui met en valeur la route des vins de Bourgogne du Sud. Partez de Chalon sur Saône jusqu’à Mâcon (ou l’inverse) sur la voie verte toute aménagée pour les cyclistes, le long de la Saône. Paysages de vignes à perte de vue, routes arborées, châteaux historiques… Il y en a pour tous les goûts.

Voie verte en Bourgogne à vélo automne

2/ LE MARAIS POITEVIN. C’est un circuit nature et pittoresque, dans le sens où l’on traverse des villes hors du temps. En partant de Niort, on découvre Coulon puis La Garette d’où l’on peut prendre une barque pour naviguer sur la Venise Verte. Découvrir ses lentilles d’eau qui recouvrent le marais est un vrai régal. A ne surtout pas rater, avant de repartir pour Maran et La Rochelle via le canal de Rompsay.

Balade à vélo en automne

3/ LE CANAL DU MIDI. C’est certainement le plus doux  et le plus historique des parcours, notamment grâce au climat, plus stable et encore bien ensoleillé pendant l’été indien. On sillonne alors une partie de la France qui nous ramène au Moyen-âge en partant d’Agen vers Moissac, du fait des abbayes et cloîtres qui font la richesse de la région. Et surtout : n’oubliez pas de prendre le temps d’y manger « local »… La gastronomie du Sud-Ouest est incomparable. Si vous avez le temps, passez par Montauban, et reprenez jusqu’à Toulouse. Arrêtez-vous pour visiter la ville rose, même si ce n’est qu’à vélo !

Balade d'automne à vélo le long du canal du midi

Il existe de nombreux autres parcours, mais j’ai sélectionné ces trois-ci non pas pour avoir testé leurs voies vertes, mais parce que j’en connais bien les régions. J’ai visité chacune d’elles et en garde un souvenir incroyable. A vélo, en automne, sous cette verdure qui se transforme, ce doit être tout bonnement poétique.

Côté pratique : trimbaler son vélo

Partir 3 jours à l’abordage des couleurs de l’automne à vélo, c’est bien. Mais comment faire ?

Plusieurs solutions… D’abord, on peut partir léger et louer un vélo sur place. Mais je ne vous conseille pas cette solution parce que vous devrez rendre le vélo au point de location, et donc faire une « boucle ».

1/ TRAIN. Personnellement, je suis très favorable au train que je trouve pratique et peu onéreux. Par exemple pour la Bourgogne : Aller : Paris -> Châlon / Retour : Mâcon -> Paris.

Le transport du vélo en train est gratuit, sauf dans le TGV où il faut payer 10€. Il doit être soit démonté / plié, soit entreposé dans les wagons marqués d’un pictogramme vélo qui leurs sont réservés. Il suffit juste de s’organiser et de venir un peu en avance.

2/ VOITURE. Et pour aller à la gare ? Il faut bien transporter le vélo en voiture ! Oui, c’est vrai… Et quand on ne veut pas le démonter, ça devient vite compliqué.

Sauf si on a une bonne solution de fixe-au-toit, ou d’une solution d’attelage. Et pour la fixation pas de panique, vous trouverez de bons conseils sur Rameder.fr notamment.

3/ AVION. Et au cas où il vous prendrait l’envie de vouloir aller poser votre vélo à Amsterdam, ou encore sillonner les parcs canadiens cet automne, il est possible de voyager avec votre vélo en avion.

En moyenne, selon cette étude Skyscanner, il vous en coûtera 50€.

Alors ? Quelle pourrait-être votre prochaine balade d’automne à vélo ?!

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

Leave A Reply