La route des vins en Champagne : 3 raisons de ne pas passer à côté

4
La route des vins en Champagne : 3 raisons de ne pas passer à côté
Laisse une note...

Après mon périple pour visiter Dijon et la Bourgogne, je me suis cette fois perdue dans les vignes Champenoises…

Si on a vite tendance à ne jurer que par le Bordeaux, je considère qu’aucun terroir de France n’est substituable à un autre… Et je n’ai pas été déçue de la route des vins de Champagne.

Je vous présente donc 3 bonnes raisons de ne pas passer à côté d’un petit week-end sur ces routes pétillantes.

Les circuits de la route des vins en Champagne

Sur la route des vins en Champagne

Il existe plusieurs circuits pour sillonner les vignes du vin pétillant que le Monde entier nous envie. Vous pouvez suivre la route du massif Saint Thierry, celle de la montagne de Reims, celle de la côte des Blancs, des Bar ou encore les coteaux Vitryats.

Plusieurs points de départ sont possibles, depuis Reims ou Epernay, et croisez la route de Renoir qui a vécu à Essoyes. Pour le souvenir, visitez aussi les cimetières de la Marne, en référence à la fameuse bataille de la Grande Guerre.

Bref, sur les routes de Champagne, éveillez vos sens et votre esprit !

Le calme et la sérénité des paysages champenois

Pour ma part, j’ai expérimenté le circuit de la vallée de la Marne. Je m’en sers d’appui pour étayer cette partie de l’article, dédié à la nature. C’est cette dernière que j’ai expérimentée, au départ d’Epernay.

Champs de maïs

Cette route a la particularité d’être très nature. Vous découvrez les coteaux verdoyants de l’été, et longez les bords de Marne, c’est un pur bonheur.Bien sûr, ils sont présents dans toute la région, mais si ce n’est pas la route la plus typique, c’est pour moi l’une des plus charmantes.

les vignes de Champagne

Elle est aussi très complète car pour y arriver, on passe par Château-Thierry, la ville de Jean de la Fontaine et Racine. Une fois en route, on croise de grands producteurs, comme Alain Mercier et au coin de certaines rues, on peut profiter de la beauté des pressoirs.

De nombreux points de vue sont aménagés sur les vignes, pour des moments de calme exquis.

Pressoir de Champagne

Parallèlement, revivez l’histoire en visitant les lieux de commémoration, très nombreux dans la région.

Goûter le Champagne…

 Je vous l’annonçais, les châteaux sont nombreux dans la région. Et si les grands noms sont toujours très sollicités, ne négligez pas les petits producteurs qui ont souvent des Champagne d’exception. Mais encore faut-il savoir le goûter…

En effet, le Champagne, s’il reste un vin, est pétillant. Cela change un peu le mode de dégustation. Pour bien l’apprécier, il faut d’abord le sentir, puis le goûter. On le sert plus dans la flûte que dans la coupe, pour éviter l’oxydation rapide.

Vins Mercier

Avant toute chose, ne vous précipitez pas… Attendez que « les bulles se calment ». Regardez-les… Plus elles sont fines et régulières, plus le Champagne est de qualité. La robe, elle va du jaune à l’ambre.

Contrairement à un vin classique, ne faites pas trop tourner le vin pour l’aérer avant de sentir, car les bulles font ce travail. Là ou d’habitude, on met le nez « dans » le verre et on inspire fort, ici, on se met au dessus de la flûte et on s’y reprend à plusieurs fois, pour éviter que les arômes ne soient masqués par les bulles. Le parfum doit être suave, léger, fruité mais peut tout de même avoir du caractère.

Lorsqu’on goûte le Champagne, on prend une petite gorgée, en évitant de prendre de l’air. C’est aussi une différence, car avec les autres vins, l’air sert à séparer les arômes face à l’alcool. Il faut garder un peu le Champagne en bouche avant de pouvoir l’analyser comme un vin classique : structure, équilibre, matière.

Très fruité, le Champagne de la vallée de la Marne a des accents de fruits rouges, à base de pinot noir et meunier, plus charpenté.

Si vous deviez n’en gouter qu’un, pourquoi ne pas opter pour un 1er cru, celui de Mareuil-sur-Aÿ ?

Mais put-être avez-vous d’autres bonnes adresses à conseiller ?

 

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

4 commentaires

  1. jean-pierre courtine on

    Champagne Mercier un nom prestigieux, celui ci n’est pas à Epernay mais à Passy/Marne un viticulteur ou tu peux gouter de tres bons produits tout pres de chez nous.
    Tres bien (jugement d’un tout petit bricoleur du web) ce blog.

Leave A Reply