Ces nouveaux métiers qu’il faut viser pour l’avenir

0

Le Corona Virus vous a-t-il aussi fait tourner la tête ? Au point d’envisager une reconversion ? Nombreux sont ceux et celles qui ont envie de privilégier le télétravail, ou ont eu l’électrochoc de retrouver du pep’s dans leur quotidien en faisant ce qui leur plait vraiment.

Et pourquoi ne pas privilégier l’innovation ? Les nombreux progrès de la technologie ont permis l’émergence de nouveaux métiers qui n’existaient pas il y a 10 ans. Intelligence artificielle, robotisation ou automatisation, ce sont autant de termes qui caractérisent la mutation du marché du travail.

Et si ces nouveaux métiers vous inspiraient, vous aussi ?

Devenir son propre patron, grâce à un site e-commerce en dropshipping

Le web est un secteur aux nombreuses opportunités. Vous voulez être votre propre patron, en prenant un minimum de risques ? La solution, c’est de créer son propre site internet e-commerce, en profitant du « dropshipping » (c’est à dire : zéro stock).

Pour cela, il suffit d’ouvrir une boutique en ligne grâce à une plateforme de commerce électronique comme Shopify (hyper simple, clé en main, sans besoins techniques particuliers). Ensuite, on sélectionne les produits que l’on souhaite proposer sur son site e-commerce auprès des dropshippers (fournisseurs). Vous devenez intermédiaire entre eux et le client : vous vendez, le fournisseur envoie et gère la logistique, vous n’avez pas de stock. Ce qui limite le montant de l’investissement initial nécessaire pour se lancer.

Intéressant, non ?

Développeur d’applications mobiles

Le développement des applications mobiles a commencé dans les années 90. Cependant, elles n’ont connu un véritable essor qu’avec la mise sur le marché des smartphones (en 2007 pour les iPhone et quelque temps après pour les appareils sous Android). Au départ, les applications disponibles se sont concentrées uniquement sur les fonctions de base comme les contacts, les informations météo et la bourse. Puis, elles se sont attaquées à des domaines variés pour ne citer que les activités bancaires, les jeux et la musique. Cela a favorisé la création d’un métier : le développeur d’applications mobiles. Il conçoit et développe de nouvelles applications, adapte les applications existantes, etc.

Bref, si vous avez une bonne idée, notamment de jeu sous forme d’application, et que vous avez les compétences : lancez-vous. Il y a moyen, si ça fonctionne, de gagner beaucoup, beaucoup d’argent 😛

Data scientist

À l’instar du Big data architect, le Data scientist est un expert de la science des données. En revanche, il est habilité à intervenir dans des domaines qui n’ont pas toujours un lien avec l’informatique. Il figure parmi les nouvelles tendances dans le monde du travail qui ont trait à la transformation numérique des organisations. Sa principale mission est d’analyser les données de l’entreprise pour apporter des solutions pertinentes à une problématique précise. Il tire les informations essentielles des données à sa disposition afin d’aider les dirigeants à prendre les meilleures décisions possible. Pour exercer ce métier, il est impératif d’avoir de solides compétences en statistiques et stratégies d’entreprise.

Télépilote de drones

L’apparition des drones et la diversification de leur utilisation constituent un exemple concret de la transformation numérique de la société moderne. Sur la dernière décennie, le marché des drones est en pleine expansion et nécessite des télépilotes qualifiés.

En dépit des applications disponibles, piloter un drone demande des compétences techniques et des connaissances juridiques. Il s’agit de secteur strictement réglementé. Les secteurs demandeurs sont de plus en plus nombreux comme le BTP, l’audiovisuel, la surveillance, etc. De même, il ne suffit pas de savoir piloter un drone, il faut maîtriser les données météo, l’usage de GPS, les techniques de prise de vue aérienne, etc.

Un nouveau métier complet, idéal si on souhaite se reconvertir. Si vous avez un bagage ingénieur, vous travaillez dans l’armée ou la police, des formations existent, pensez-y !

Community manager : le nouveau point d’orgue de la com’

L’émergence des médias sociaux a créé de nouveaux besoins pour l’internaute et surtout les entreprises qui ont toutes besoin du community manager pour accroître leur notoriété et créer de l’attachement à la marque.

Les entreprises exploitent de plus en plus ces plateformes sociales et s’en servent pour promouvoir leur marque, améliorer leur image et gagner de nouveaux clients. Pour y prétendre, il faut avant tout être passionné, maîtriser les réseaux et surtout les nouveaux réseaux d’influence pour se positionner vite.

Le community management est un savant mélange d’analyses, d’objectifs de croissance, de branding et de communication. Le réseau social est souvent la première entrée des internautes face à une marque, le CM est donc le garant de son image. Le champ des possibles est énorme : on peut tout se permettre pour obtenir des résultats : vidéos, challenges, concours… Avis aux créatifs qui veulent devenir ambassadeurs d’une marque !

Devenir influenceur, c’est possible ?

Oui… Mais ! Attention. Ce nouveau métier a le vent en poupe mais c’est peut être aussi un piège. Pas si simple de rassembler des millions de vues, de likes, d’interactions. C’est réellement un nouveau métier.

Si vous avez des bases solides en marketing, en communication et que vous maîtrisez les réseaux, c’est jouable, mais pas suffisant. Il faut que vous soyez un personnage qui rassemble, « un produit ». Eh oui… Mais si vous aimez être sous les feux de la rampe, c’est parfait !

Et puis, il va alors falloir rassembler, se faire sa place, publier beaucoup et de manière pertinente, nouer des partenariats avec des marques, et pourquoi pas faire de la publicité en ligne. Quand on est passionné, touche à tout et que l’on aime la notoriété, c’est une piste à envisager. Qui ne tente rien n’a rien !

Si vous avez envie de compléter la liste, n’hésitez pas ! Mais sinon, j’espère que ça vous aura donné des idées si vous avez envie de changer de vie 😉

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

Leave A Reply