L’écume des jours : pourquoi je n’ai pas aimé

1
L’écume des jours : pourquoi je n’ai pas aimé
Laisse une note...

L'écume des joursHello mes Bubulles !

Il ne suffit pas d’être agitée du bocal pour tout apprécier… Si j’ai tendance à tout intellectualiser et analyser, hier soir, en allant voir L’écume des jours, je me suis trouvée devant un mur. J’avoue, grande fan de Romain Duris \quel acteur !/, c’est surtout le casting du film qui m’a attirée. Mais j’avais une réserve sur l’histoire, que j’avais découverte au lycée. Et bien, il faut croire que j’avais vu juste : le film colle parfaitement au livre. Je vous explique pourquoi je n’ai pas su apprécier L’écume des jours, même si je reconnais l’effort et la l’originalité de la réalisation. #opinionpersonnelleinside

L’histoire se répète…

L’écume des jours… Boris Vian… Un vieux souvenir pré-bac, où cette lecture obligatoire nous avait été imposée durant les vacances d’été. Assise sur le balcon, je me souviens relire au soleil ce « roman d’amour » et ne rien y comprendre… J’avais pourtant ingurgité Balzac et Zola quelques semaines plus tôt ! Bref, incompréhension, impossible de visualiser, je me suis sentie, à l’époque,plongée au cœur d’un tableau de Dali. On serait un petit peu dans ce style là, revisité pour Wolkswagen :

Campagne Wolkswagen Dali

Comment dire ? J’admire et je reconnais le talent de l’artiste, mais je ne comprends pas son oeuvre, elle m’angoisse \terre à terre que je suis/. Voilà ce que j’avais retenu du livre, la pire expérience littéraire de mon existence  au point que j’avais oublié les détails et la fin. Il faut croire que l’histoire se répète.

Hier en allant voir le film dont le héros est l’un de mes acteurs préférés, j’étais toute émoustillée à l’idée de le voir de redécouvrir l’histoire et de l’apprécier avec un regard adulte. Le début est entraînant quoi que déroutant. Je retrouve l’ambiance surréaliste, très un peu absurde, mais sans que ça me dérange trop. Pourquoi pas, c’est un genre, et je me plonge dans cette histoire saugrenue.

Mais tout dérape avec l’histoire du nénuphar… Tout devient lent, glauque et je me dis alors en voyant certaines scènes : « ça doit faire ça quand on est drogué !!!« . Du sang, des hommes broyés, des fans hystériques et dangereux, de l’angoisse… Bref : « Mais où suis-je? » et surtout « Quelle interprétation faire de cette histoire ?« .

Je vous assure que j’ai cherché… J’ai pensé à l’amour détruit tout \non, impossible/, la maladie se soigne avec douceur \bizarre/, le travail c’est la santé \il semblerait que ce soit le contraire/, l’argent fait le bonheur et il ne faut pas le prêter \drôle de point de vue/, bref, vraiment, je suis perdue.

Perdue au point que l’ambiance était si cauchemardesque au moment où ce magnifique Romain Duris se met nu pour « pondre » des fusils : j’ai craqué ! Et j’ai suivi la dizaine de personnes qui avaient déjà quitté la salle depuis une demie-heure. C’est la première fois que cela m’arrive, je suis partie avant la fin.

Ainsi : je ne connais toujours pas la fin !

Affiche de l'écume des jours

Mon point de vue en bref : soyons objectifs !

Je ne cherche absolument pas à dévaloriser L’écume des jours, je partage juste mon expérience et mon ressenti. Je vous encourage donc à aller le voir et à partager avec moi votre opinion, et/ou de m’aider à mieux comprendre, car visiblement, soit je manque de clés, soit je cherche l’introuvable. Parfois, il faut aussi apprécier la sensibilité artistique sans trop se poser de question ni chercher à comprendre… Voici la bande annonce, qui donne tellement envie :

Les + du film :

  • La réalisation et les prises de vue, vraiment originales
  • Le casting, qui colle parfaitement aux personnages et vraiment très bon : BRAVO
  • Le fait que le film retranscrive très bien l’atmosphère du livre, et c’est un défi réussi

Les – du film :

  • L’histoire en elle même, saugrenue
  • La lenteur et la noirceur croissante
  • L’ambiance, dérangeante et incompréhensible, loin des repères habituels

En conclusion :

Si vous êtes comme moi et que vous cherchez une explication à tout, que vous vivez dans le monde des Bisounours et que vous aimez le divertissement, ce film risque de ne pas être totalement à votre goût.

Si, comme je vous le disais plus haut, vous êtes fan du surréalisme, que vous aimez l’excentricité, un certain côté « dérangeant » et que vous êtes sensible à l’originalité des mises en scènes et à l’univers de Boris Vian, vous allez sans doute adorer.

Et vous, quel est votre opinion sur L’écume des jours si vous l’avez vu ? Si non, avez-vous envie de le voir ?

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

Un commentaire

  1. Tout à fait d’accord… Moi aussi je me suis endormie, C tout dire !!!
    Les interprètes jouent magnifiquement bien pourtant… c’est l’écriture, on aime ou pas…
    On comprend ou pas…

Leave A Reply