Intelligence artificielle, oui mais…

0
Intelligence artificielle, oui mais…
5 4 votes

Ça y est, j’ai mis le doigt dans l’engrenage des billets d’humeur. Avec le débat sur les écrans, j’ai frappé un grand coup et me suis remise en selle concernant les débats d’idées… C’est grisant ! Honnêtement, je ne pensais plus en être capable au bout de 7 ans hors des bancs de la fac’.

Cette fois, je m’intéresse à un sujet plus philosophique (quoi que !) : l’intelligence artificielle. Vaste sujet.

Et voici la vidéo qui m’a inspirée. Elle est menée par Tom Gruber, qui n’est autre que le co-fondateur de SIRI (désolée, c’est en anglais…) :

L’intelligence Artificielle de prime abord, c’est Whaouuuu !

SIRI c’est juste une folie de technologie, un fantasme de la science-fiction réalisé, et un champ des possibles illimité !

Si ce ne sont encore que les prémices de l’Intelligence Artificielle, SIRI a le mérite d’avoir démocratisé le concept et de le rendre accessible, réel.

Tiens par exemple, je prends en main mon nouveau smartphone et je vais une fausse manip’ (réminiscence de l’ancien)… Et je tombe sur la petite animation : Google Assistant. Je lis le tuto, et je n’en reviens pas… Si je demande une blague à Google, il ne me donne plus de résultats de recherche : il me raconte vraiment une blague à voix haute. À ce moment là, j’ai « grave » envie de paramétrer le truc, et de m’en donner à coeur joie ! Sur le papier, ça me rappelle mon test des Google Glass, en plus aboutit. Mais…

Il n’y a pas à dire, l’Intelligence Artificielle est une véritable prouesse technologique. On va au delà de l’entendement, c’est fabuleux. Je suis vraiment admirative du travail des ingénieurs qui ont pu donner vie à de telles techniques qui vont révolutionner le futur des prochaines générations, au même titre qu’Internet fût un bouleversement pour la nôtre.

Alors bien sûr, dans le cadre de la recherche, allons plus avant, c’est fascinant !

Lire entre les lignes

Tout à l’heure, avec mon expérience Google Assistant, je finissais par un « mais ». Ne dit-on pas : trop beau pour être vrai ? Je le pense.

Surtout quand je regarde la vidéo pré-citée qui nous vend SIRI comme le sauveur qui permet de rassembler les êtres humains, de permettre aux aveugles d’entretenir de nouveaux liens et de faire des rencontres, aux personnes atteintes de l’Alzheimer de se rappeler, aux diabétiques de contrôler leur poids ou leur taux de sucre dans le sang, etc. Quel dessein louable ! On ne peut qu’acquiescer, sincèrement.

Et malgré tout le respect que je dois à Steve Jobs, l’un des plus grands entrepreneurs de notre génération, on se croirait dans une keynote d’Apple : ceci est une révolution ! On va tous vous croquer comme une belle pomme et vous allez nous donner tout votre jus.

On nous appâte et on nous crée de nouveaux besoins. Ne nous leurrons pas : ceci est une stratégie marketing, rien de plus. Une bonne stratégie marketing ceci dit.

Bref : voilà ce que j’en pense. Avec l’Intelligence artificielle, aussi utile soit-elle au demeurant, nous allons consciemment offrir nos données les plus personnelles aux entreprises qui dirigent le monde ! Complotiiiiiiiiiiste ! 😂 Plus besoin d’avoir peur des caméras dans les rues ou des téléphones mis sur écoute, maintenant, on donne l’autorisation d’être épié et de participer à la plus grande étude sociologique jamais menee au niveau mondial !

Ce n’est pas nouveau me direz-vous ! Et l’intelligence artificielle seule n’est pas responsable de cela. C’est sûr, mais on ne fera plus machine arrière.

Alors avant de se lancer, il faut bien être conscient de nos actions et de leur impact pour les assumer.

Ne l’oublions pas : on nous vend du rêve…

Vers l’infantilisation et l’endormissement du cerveau ?

C’est une réflexion qud je me fais de plus en plus souvent quand je vois à quel point la technologie nous aide dans nos tâches quotidiennes.

En fait, ça part d’un bon sentiment : on a tellement à penser qu’un peu de soulagement ne ferait pas de mal.

Pourtant, les neuro-scientifiques sont formels : pour continuer à fabriquer des neurones, il faut rester actif.

Alors si l’Intelligence artificielle finit par tout faire pour nous : trouver de nouveaux amis, allumer la lumière, nous passer de la musique, nous suggérer des achats, le tout avec une technique diablement pertinente, nous sera-t-il finalement utile d’apprendre ou de réfléchir puisque tout le savoir, les argumentaires, les résolutions de problèmes nous tomberont tout cru dans le bec ?

Oui, l’Intelligence Artificielle peut nous aider à sociabiliser, mais quand on verra la fiche et le CV d’une personne lorsqu’on s’en approchera, ne serons-nous pas hypocrite à dire : « tiens Machin, on s’est vu là, à tel endroit, à tel moment, te souviens ? » Alors qu’en fait pas du tout, mais l’approche est si facile.

De même quand on rappellera aux personnes atteintes d’Alzheimer qui nous sommes… On ne sera plus capable de savoir si elles vont mieux ou pas.

Et ne parlons pas de la carte-mémoire que pourrait être l’Intelligence Artificielle comme cela est suggéré dans la vidéo. J’hallucine ! On n’aura donc même plus à se souvenir de rien… Il y a de quoi avoir peur pour la santé de notre cerveau, franchement. Nous allons devenir des êtres vides.

Ça me rappelle un épisode de l’excellente série Netflix Black Mirror, extrêmement intéressante. Je vous la recommande vivement.

Mais qui peut être considéré comme « un extrême » aujourd’hui débarque bientôt chez nous, et je reste partagée entre crainte et fascination.

Google home : l’Intelligence Artificielle s’invite chez nous

Vous avez vu ? Google Home débarque dans nos maisons et va nous faciliter la vie.

Aujourd’hui, il existe en français et est vendu à 149€ ce qui est plutôt accessible pour une telle technologie. Si elle fonctionne bien ! En effet, les fonctions gadgets fonctionnent parfois mieux que les vraies questions utiles au quotidien. Ouf ! On avance, mais on n’y est pas encore tout à fait.

Vous l’aurez compris, ce petit bijou de technologie s’immisce dans nos foyers, mais franchement… Ne risque-t-on pas de rester encore plus scotché à notre canapé ?!

Paradoxalement, peut-être que l’on passerait moins de temps devant nos écrans si on lui parle, mais je ne suis pas convaincue. C’est peut-être aussi un bon moyen de s’instruire… (?! On peut rêver) Et puis, c’est un tout en un (radio, interrupteur, réveil matin, etc.). Entre Whaou VS Bof, mon cœur balance.

Pour finir, derrière cet écran de fumée tout beau tout rose, on ne nous dit rien de ce que cette petite boite enregistre de notre quotidien, de nos besoins, de nos habitudes et ce qui en est fait.

Et ce n’est pas parce qu’on est tombé dans la marmite quand on était petit qu’on ne doit pas se poser les bonnes questions, une fois encore, pour rester conscient de nos actes et ne rien regretter.

Personnellement, je n’ai pas encore choisi mon camp. Et vous ?

Share.

About Author

CléÔ, c’est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu’est le Web. Utilisatrice frénétique du point d’exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l’eau, sans complexe ni contrainte… Bienvenue dans ma bulle !

Leave A Reply