Les écrans nous pourissent-ils la vie ?

0
Les écrans nous pourissent-ils la vie ?
5 3 votes

Sans doute, oui. Et on ne s’en rend même pas compte, ou du moins, on l’accepte. On y consent.

C’est la révélation qui m’est apparue en regardant cette vidéo d’Adam Alter :

Constat : les écrans prennent tout notre temps libre

C’est le premier constat qui m’a choquée. Je le savais déjà, mais les chiffres de la vidéo parlent d’eux même.

Depuis 2007, date de sortie de l’iPad, notre temps libre est complètement parasité par les écrans. Ils aspireraient tout notre temps libre, nous accompagneraient partout, à tout moment, et ne laisseraient pas place à l’évasion de l’esprit.

Je suis la première à être concernée : live-tweets devant une émission TV, coup de grogne sur Facebook, publication de bons p’tits plats sur Insta, sans compter la TV et les jeux vidéo… Pas étonnant qu’on nous parle de cure de désintoxication après cela !

Temps passé devant un écran

Et pourquoi ? Pour une raison très simple : les signaux d’arrêt n’existent plus. Les fils actu sont infinis, on n’a plus aucune raison de s’arrêter de lire, de jouer, de s’instruire, de se divertir sur les écrans. Plus aucune raison de les lâcher ! Un coup de génie des inventeurs.

Je lisais sur Facebook la semaine dernière (tiens donc ! #addict) que si vous voulez punir vos enfants, rien ne sert de leur confisquer leur téléphone. Visez plutôt la batterie. C’est dire !

Mais ce qui m’interpelle, c’est d’entendre que Steve Jobs lui-même ne mettait pas sa technologie dans les mains de ses enfants. Sans aucun doute pour les protéger. J’aurais tendance à conclure que les danger et la stratégie d’addiction étaient connues dès le départ. Mais business is business et c’est (visiblement) le plus important !

Moralité : il faut penser à s’arrêter d’utiliser nos écrans non-stop, se calmer et apprendre à nouveau à apprécier le monde sans écrans. Nous sommes acteurs de notre bonheur, et il n’est pas certain que les écrans y contribuent.

Nos écrans nous rendraient malheureux

Oui, notre bonheur ! Ah… Le bonheur mercantile d’avoir le dernier smartphone à la mode, cette marque extérieure de richesse comparable à celle de la voiture qu’on exhibait du temps de nos parents ! C’est de bonne guerre 😅

Et pourtant, selon l’intervention d’Adam Alter, l’usage que l’on fait de nos écrans nous rendent plus ou moins heureux. Quelle folie !

Ainsi, statistiquement, les personnes qui utilisent des applications autour de la relaxation, de la santé et du bien-être seraient plus heureux (ouf ! Je me reconnais dans cette catégorie). Sans doute parce que ces app’ ne permettent pas de passer un temps infini sur son écran. 9 minutes en moyenne.

Cependant, les app’ autour des sites de rencontres ou de jeux vidéo rendraient moins heureux. Du moins les personnes qui les utilisent se déclarent-elles moins heureuses que celles du premier échantillon. On parle pourtant là de divertissement, c’est un comble !

N’avez-vous jamais eu l’impression d’être seul devant votre film, tandis que votre mari/frère/ami était bien physiquement là en train de jouer sur son téléphone ? « Mais tu n’es pas seule, je suis bien là » dirait-il. Être là, voilà une belle question philosophique de notre temps !

Sans doute l’addiction aux applications du 2ème groupe révèlent-elle l’ennui, le vide, le manque d’excitation quand elles ne sont pas utilisées. En effet, elles passent au moins deux fois plus de temps sur leur téléphone que les autres.

écrans et bonheur

Bref : la vraie vie semblerait plus terne. Tristesse.

Si ce sujet vous intéresse, j’ai vu une conférence de Christophe André, qui aborde notamment la question du bonheur et des écrans. Il évoque justement le fait que nous n’avons plus de temps pour « ne rien faire ».

Les écrans, quels risques pour la santé ?

Je ne suis pas médecin et n’aurai pas la prétention d’affirmer que les écrans peuvent être déclencheurs de telles ou telles maladies.

J’observe seulement que depuis quelques temps, on crée :

  • Des lunettes aux verres anti-lumière bleue, celle des écrans qui abîmerait la rétine et nous empêcherait de sécréter de la sérotonine, responsable de l’endormissement
  • Des rideaux anti-ondes wifi
  • Des multi-prises pour éteindre complètement les box
  • Des rappels incessants comme quoi il ne faut pas dormir avec un téléphone au niveau de la tête (sur une table de nuit par exemple) car cela aurait un impact direct sur les cellules du cerveau
  • Des slips anti-ondes (si si ! J’ai vu la pub dans le métro !) Carles ondes en poche pourraient avoir un effet sur la fertilité.

Bref, je veux bien croire que ces inventions ne soient créées que pour le business. Dans le doute, je préfère me méfier, surtout après avoir écouter ce podcast de France Culture sur les maladies numériques. Extrêmement intéressant si vous êtes addict.

Les écrans, 100% mauvais ?

NON, NON ET NON ! Ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit !

Les écrans sont une invention formidable. À condition de savoir s’en servir. Selon moi, c’est là que réside le secret. En effet, les écrans cristallisent une source de savoir infinie et il serait dommage de s’en priver. Grâce à eux, on peut apprendre, s’ouvrir au monde, se cultiver… C’est fantastique ! Par contre, il faut avoir le sens des priorités.

Ecrans et société

Comme il y a un temps pour tout, il faudrait des temps avec écrans et sans écrans. Les écrans ne devraient pas prendre la majeure partie de notre temps libre, car ils contribuent, d’un certain point de vue, à une sorte d’isolement.

Bref, à mon avis, pour ne pas psychoter (comme je viens de le faire) sur l’usage des écrans, il faut avant tout aménager son temps et utiliser les écrans avec modération. Ainsi, on en capte le bénéfice sans subir les inconvénients !

Et vous ? Quel est votre opinion sur l’usage des écrans ?

Share.

About Author

CléÔ, c’est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu’est le Web. Utilisatrice frénétique du point d’exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l’eau, sans complexe ni contrainte… Bienvenue dans ma bulle !

Leave A Reply