Bruxelles #1 : ou comment devenir une femme chocolat

0
Bruxelles #1 : ou comment devenir une femme chocolat
5 1 vote[s]

gaufre de Bruxelles et Manneken Pis

©comme-un-poisson-dans-leau

Mes chères Bubulles,

Il est grand tant que je vous fasse mon petit feedback de mon séjour au pays des frites, des gaufres et surtout… du chocolat ! Et oui, donnez-moi une meilleure destination que Bruxelles pour passer les fêtes de Pâques. A part la Suisse, je crois qu’il s’agit bien de la destination i-dé-ale.

Vous me suivez dans mon périple « lèche vitrine » ?!

Les chocolats de Pâques à Bruxelles

Il faut bien le dire, j’ai été bluffée par les vitrines chocolatées de la galerie Saint Hubert, située au centre-ville. Cette somptueuse galerie, qui fait penser aux passages parisiens, abrite des boutiques de tous les styles. Plutôt luxueuse, les magasins d’accessoires côtoient surtout de jolies vendeurs de chocolats dont les vitrines sont surprenantes.

Le lièvre de Pâques est mis à l’honneur, tout autant que les poussins, poules et autres oeufs décorés de manière somptueuse. Un plaisir pour les yeux, l’odorat et bien sûr le goût !

Perdue entre toutes ces douceurs, je m’égare chez Neuhaus, un petit salon de thé qui propose de jolis chocolats aux spéculoos, et surtout un chocolat chaud tellement gourmand. Connaissez-vous les chocolats chauds espagnols qui accompagnent les churros ? Et bien la texture est la même sauf que le goût était celui d’une plaque de chocolat noire à 70% de cacao. Le chocolat du mois, quant à lui, était au lait, mêlé à  la fleur de sel… Quel délice.

Finalement, j’ai fini par craquer sur un petit ballotin de chocolats Léonidas, petits carrés de chocolat blanc fourrés à la crème moka… Ils n’ont pas fait long feu…

chocolats de Pâques à Bruxelles

La gaufre Bruxelloise : immanquable !

Autre re-découverte : les gaufres. Ahhhhh ! Les plus alléchantes se trouvent dans la rue qui joint la Grand Place au Manneken Pis, elle est embaumée par une odeur gourmande et sucrée, due non seulement aux vendeurs, mais surtout aux passant qui se délectent de cette gourmandise délicieuse, tantôt pleine de chantilly, de fraises, de chocolat, de caramel, etc…

En ce qui me concerne, j’ai goûté une gaufre bien au chaud dans le café appelé « Le Roy d’Espagne« , sur la grand place. Si le décors est vraiment original avec le feu qui brûle dans l’âtre central au rez-de chaussée, ses marionnettes qui pendent au plafond et ses vessies (oui, oui!) pendues aux lustres anciens, le chocolat chaud m’a paru fade comparé à celui de Neuhaus que je vous présentais plus haut.

Assiste au premier étage, j’avais une vue imprenable sur la Grand Place et j’ai dégusté une gaufre au sucre glace. Le croquant est purement et simplement incomparable. Rien que cela justifie la réputation des gaufres bruxelloises. Côté goût, ça manquait peut être d’une pointe de sucre vanillé… Mais cela est un détail.

Les autres gourmandises à ne pas rater…

Dans ce périple gourmand dans la ville de toutes les tentations culinaires, je n’ai évidemment pas pu résister au fameux « cornet de frites, une fois » ! J’ai aimé aller le dégoter dans une petite gargote sans prétention où les visiteurs se pressaient pour goûter les frites bruxelloises.

Mon impression ? J’ai adoré la présentation, un vrai cornet. On les mange comme on prendrait une part de cake au goûter, c’est drôle. Elles sont craquantes, elles ont un bon goût de pommes de terre, quoiqu’un peu farineuses. Elles ne sont pas trop salées et réchauffent l’ambiance lors d’une ballade shopping à Bruxelles.

frites, bières, moules et autres gourmandises bruxelloises

Toujours côté salé, les moules-frites sont vraiment, mais alors vraiment incontournables. Je les ai testées, non pas chez Léon (trop cliché), mais au Marmiton, à l’angle du passage Saint Hubert et de la rue des Bouchers, trop touristique à mon goût pour y trouver de l’authenticité. Au Marmiton, ambiance feutrée, service impeccable, et une marmite de moules juste ce qu’il faut pour s’en délecter. Elles sont rondes, pleine de goût, iodées, très différentes que celles que l’on peut déguster en France. Encore une réputation fondée.

Côté boisson à présent, les brasseries sont incontournables à Bruxelles. Ma préférée ? A la mort subite, un café réputé pour y avoir accueilli Jacques Brel. Un peu bruyant, il propose néanmoins une gueuze (bière typiquement bruxelloise) à la framboise à tomber… Vous m’en direz des nouvelles.

En bref, je me suis régalée et je recommande à toutes les Bubulles qui y pensent, d’y faire un saut à cette période pour régaler leurs papilles.

Et vous, connaissez-vous d’autres adresses gourmandes à Bruxelles ?

Laissez-les en commentaires pour les autres Bubulles qui seraient intéressé(e)s.

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

Leave A Reply