Tout à refaire : rien à jeter ?

5
Tout à refaire : rien à jeter ?
4.2 13 votes

Prenez un duo comique intéressant, ajoutez une pincée de nostalgie et d’actes manqués, saupoudrez d’humour et d’émotion finement ciselés, vous obtiendrez la pièce « Tout à Refaire » ! Actuellement au Théâtre de La Madeleine on peut profiter du jeu exceptionnel de Philippe Lellouche et Gérard Darmon, dans cette pièce fraîche et sensible.

C’est l’histoire de deux potes d’enfance qui ont grandi ensemble et traversé toutes les épreuves de la vie. Amours, disputes, déceptions, blessures… de quoi faire chavirer parfois cette amitié forte mais non sans failles.

Installés au comptoir d’un café, ils partagent les bons moments de leur vie passée, en omettant complètement les mauvais, avec une charmante serveuse jouée par Ornella Fleury. Mais elle n’est pas ce qu’elle semble être…

Mon avis sur « Tout à refaire »

J’ai passé un très bon moment avec cette pièce intéressante, drôle parfois, amère à certains moments. Comme tous les moments de la vie au final ? Le duo fonctionne très bien, et la part de « vérité » dans cette pièce est bien présente…

La partie qui m’a le plus marqué est un des souvenir d’enfance du personnage joué par G. Darmon. Il est alors confronté au mépris et au racisme d’un professeur de lycée, avec qui il partage ses ambitions futures. Une émotion palpable, la fiction rejoint le vécu de l’acteur, très certainement.

L’avis de CléÔ sur Tout à refaire :

J’ai aimé cette philosophie disant : la vie ce sont des bons et des mauvais moments. Les deux nous construisent : il ne faut pas nier l’un pour l’autre afin de continuer d’avancer. Autre point fort à mon avis, sur Tout à refaire, c’est l’aspect spirituel. J’ai adoré où l’histoire nous même et toute cette dimension quelque peu mythique, mais jolie. Je n’en dirait pas plus pour vous donner envie d’aller voir la pièce.

Le plus : un jeu d’acteurs complices

Quel plaisir de retrouver au théâtre Gérard Darmon du haut de ses 68 ans ! Une pièce taillée pour lui, avec ce personnage plein de sagesse, très cartésien et doté d’un sacré caractère !

A l’opposé on retrouve son complice joué par Philippe Lellouche. Un personnage naïf et insouciant,  instable sentimentalement. Il semble toujours avoir privilégié une certaine légèreté de vivre, à l’opposé de son pote de toujours.

On remarque très facilement la grande complicité des acteurs et l’autodérision dans leur jeu.

Philippe Lellouche à l’écriture, une valeur sure ?

Acteur de théâtre aguerri, on a pu déjà constater son intérêt pour le théâtre, et les relations humaines. Je pense notamment à travers « Le jeu de la vérité » (et sa suite), avec sa compagne Vanessa Demouy, ou encore dernièrement « L’appel de Londres ».

Auteur et acteur, il incarne avec brio des personnages fourbes, tendres, drôles,  via ces fables humaines caustiques. Et grâce à « Tout à refaire », il nous offre de nouveau un bon morceau de bravoure, fidèle à lui-même et à ses personnages.

En résumé, la pièce sonne comme un hymne à la nostalgie et à l’inéluctable. Elle vous amènera à réfléchir à l’avant, à la vie, à l’après…

Carnet d’adresse

Théâtre de la Madeleine – 19 Rue de Surène – 75008 Paris

Du 22 avril au 14 mai 2016 (relâche le lundi et le jeudi, sauf le 5 mai) – 21h en semaine – 16h le dimanche

Métro Madeleine (ligne 14 – 12)

Entre 21€ et 56€ – Je vous conseille une 1ère catégorie

01 42 65 07 09

Achetez vos places moins cher avec Billet Reduc, ou alors recevez des invitations !

Share.

About Author

Hello ! Je suis NémÔ, le p'tit nouvÔ ! Fan de bons plans, j'écris pour vous les dernières astuces que je dégote sur tout le web pour vous permettre de profiter des meilleurs plans moins cher. Sinon, j'adore le ciné. Je ne rate donc pas une occasion de vous donner mon avis sur les dernières sorties du moment. Allez... on plonge ?

5 commentaires

  1. Pièce vue ce soir. Vraiment très déçu, effectivement « tout est à refaire ». Les acteurs, en particulier pour le personnage de Claire, surjouent énormément. Surtout, le texte semble totalement bancal, sans véritable originalité, et surtout mal écrit.
    Vraiment dommage, en particulier pour Gérard Darmon que j’apprécie par ailleurs.

Leave A Reply