Mon avis sur les Google Glass

2
Mon avis sur les Google Glass
Laisse une note...

Les Google Glass… Voilà un sujet sur lequel je me régale à débattre. Mais comment avoir une opinion plausible sur un objet que l’on a pas expérimenté ?

Justement, j’ai eu l’occasion de tester les Google Glass tout droit venues des USA… Je vous dis tout sur mon expérience, hallucinante.

1-DSC_1396_mini

Petite histoire des Google Glass

Google, loin de n’être qu’un moteur de recherche, est une entreprise qui propulse de nombreux projets novateurs. Je pense par exemple au Google Art Project dont je salue la qualité. Le site vous permet de visiter tous les musées du monde, comme si vous y étiez. D’autres projets du même type ont vu le jour ou sont en cours, comme l’Android TV.

L’entreprise travaille aussi sur les nanotechnologies, la robotique et même la réalité augmentée. C’est là le coeur du projet Google Glass, ces lunettes connectées. L’idée est né en 2001 mais Google a commencé à développer ses Google Glass en 2012. Les premiers prototypes ont été vendus au prix de 1499$ un an plus tard.

J’ai eu la chance de les avoir en main le temps de quelques heures, et donc de tester les Google Glass – Version 1 !

J’ai testé les Google Glass

J’oubliais… Google est aussi une entreprise « marketing ». Observez seulement le packaging des lunettes… Il ferait presque penser à Apple tant il est épuré. J’ouvre, commence à lire les premières indications, et prends les lunettes en main.

Quelle légèreté ! Ce qui est drôle est qu’il n’y a pas de verres sur la monture. Dans mon cas, des verres solaires étaient présent, à poser a posteriori sur la monture (pratique !).

Portées, on croirait des lunettes classiques, c’est vraiment agréable. Mais le plus surprenant est qu’il n’y a pas de bouton… On tapote la branche pour allumer le système.

Google Glass : comment ça marche ?

Et ensuite, on lui parle. Même si « Google Voice » existe, rares sont les personnes qui l’utilisent au quotidien. Avec les Google Glass, impossible de faire autrement. Pour lancer le système on dit « Ok Glass »… Et c’est parti. Le petit écran s’allume et on peut naviguer sur internet, sa messagerie, prendre des photos, le tout au moyen d’un menu déroulant. Et tenez vous bien : il défile tout seul, par simple analyse de votre pupille. Fascinant.

En soi, cette prise en main est assez exceptionnelle.

J’ai alors voulu surfer sur internet. Après le traditionnel « Ok Glass » pour dire « Hey, j’ai besoin de toi !« , je lui indique « Web » et là, c’est la lunette qui me parle via la branche. A l’oral, je lui demande : « Who is the American President ?« , elle me répond par une série d’articles sur le sujet. Je déroule avec le regard, et je tapote pour lire l’article sélectionné.

J’ai aussi testé : « What’s the weather in Paris ?« , dans ce cas, j’ai eu une réponse orale très précise et correcte. De même pour l’heure, précise indiquant mon lieu de résidence qui avait été automatiquement détecté.

Enfin, je lui ai demandé un itinéraire à Manhattan, et Google Maps s’est affiché. La « meilleure réponse » est donc appliquée à la demande de l’utilisateur.

Ce qu'on voit dans les Google Glass

Côté photo, un simple tapotement sur la branche suffit. C’est très amusant : discrétion assurée. Une fois la photo prise, on peut directement l’envoyer par mail, sms, ou la publier sur un réseau social.

Je n’ai pas pu aller beaucoup plus loin, car pour une meilleure utilisation, il faut connecter les lunettes à son smartphone. Cela permet de synchroniser les données et d’avoir un accès direct à ses comptes sociaux, notamment Google + par exemple.

Mon avis sur les Google Glass

Je le disais, mon avis est partiel car je n’ai pas pu profiter de toutes les fonctionnalité du produit. Pourtant, je peux en tirer une petite synthèse.

Points forts des Google Glass :

  • La genèse d’une prouesse technologique
  • Le côté pratique : une tape / un mot suffisent
  • Un nouvel outil qui détrônera peut-être le smartphone

Points à améliorer des Google Glass :

  • L’écran est très petit… Les yeux fatiguent vite
  • Il faut perfectionner l’outil de recherche, car on est amené à reformulé (seulement en anglais pour l’instant)

Ensuite, je pense qu’il faut mener une réflexion allant au delà de simples points forts et points faibles. Le souci est plutôt éthique, mais néanmoins très cohérent avec tous les projets Google. Grâce aux Google Glass, on comprends mieux la création de Google +, de HangOut, et de tous ces projets corollaires qui servent la bonne utilisation des lunettes. Technologiquement, comment pourrait-on stopper un tel projet ? Du jamais vu, une porte ouverte sur l’avenir, des possibilités incroyables…

Boite ouverte Google Glass

C’est aussi un projet créateur d’emploi et d’inventivité. Comme sur les smart TV, on cherchera à développer des applications sur Google Glass. Par exemple, une d’entre elles, en test, permet de lire les expressions du visage. On entre dans l’ère de l’ « analyse intelligente de l’image« . Des chercheurs exploiteront les possibilités infinies du projet en termes de réalité augmentée. D’ailleurs, certains médecins les utilisent déjà pour certaines opérations délicates.

Pourtant, la question de l’éthique et des limites se pose. Par exemple, la prise de photo est si discrète que dans la rue, on pourrait « flasher » n’importe qui, et envoyer une image sur la toile en un clin d’oeil (au sens propre du terme). Entre amis, rien de grave, mais au delà ? Imaginez cela sur les paparazzi ! On connait aussi les dérives de Facebook à l’école quand les camarades détruisent les réputations d’autres enfants. Cela deviendrait si facile avec les Google Glass.

Dans le même ordre d’idée, il se chuchote que l’avenir des Google Glass serait de pouvoir obtenir une fiche de présentation des personnes que l’on regarderait avec, soit leur profil Google +. Nom, prénom, activité professionnelle, etc… Trop de transparence tuerait-elle la transparence ?! Ce sont des questions importantes dans la mesure où elles pourraient tomber dans des mains mal intentionnées.

Malgré cela, j’aime à penser que dans 2 décennies, nous serons peut-être tous équipés de ces lunettes du futur… Au même titre que nous avons vécu la révolution du téléphone portable.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

2 commentaires

  1. Effectivement, c’est une belle prouesse technologique mais comme toujours, il faudrait que les gens restent respectueux afin d’en user intelligemment, cela est utopique… L’avenir nous le dira!

  2. Tellement révolutionnaire que cette technologie me fait peur ! Pour le milieu professionnel pourquoi pas mais au quotidien les google glass ne serait-elle pas une diminution simpliste de la réalité qui nous entoure ? Et puis parler à ses lunettes… Personnellement, je n’arrive toujours pas à parler à mon répondeur pour lui dire de « supprimer » mes messages ^^

Leave A Reply