Mon avis sur « Sauvez votre peau, devenez narcissique » de Fabrice Midal

0
Mon avis sur « Sauvez votre peau, devenez narcissique » de Fabrice Midal
5 3 votes

avis sauvez votre peau devenez narcissique

Petite, j’ai toujours adoré Molière. Ado, j’ai décroché un 18 au bac de philo. Étudiante, j’ai choisi l’histoire. Pourtant, je n’ai jamais été une grande lectrice. Cela m’a valu l’incompréhension de tous mes accompagnants et le sentiment de devoir s’excuser d’être une littéraire qui ne lit pas… La pression des cases.

Mon truc à moi, c’est la double lecture, la remise en cause, la satire… Se dire que peut-être, ce que l’on vit, ce que l’on sait, peut avoir une toute autre dimension et n’est pas forcément une vérité. C’est, je pense, ce qui me fait dire que je fais preuve « d’ouverture d’esprit ».

Aujourd’hui, j’ai terminé le dernier livre de Fabrice Midal : Sauvez votre peau, devenez narcissique. Quel titre ! Quelle provocation ! Dans ma tête des tonnes de questions… Et une réponse : une lecture qui bouscule les idées reçues avec bienveillance, et se centre sur l’essentiel. Moi.

Retour aux origines de Narcisse

Sauvez votre peau, devenez narcissique de Fabrice Midal, c’est un de ces livres qui réchauffent l’âme.

Oui, en refermant le bouquin, un sourire aux lèvres, je me suis dit : « ok, j’ai compris ». Plus facile à dire qu’à faire. Mais comprendre, c’est déjà ça. Comprendre qu’on n’a rien compris. Ou qu’on s’est laissé faire toute sa vie. C’est dejà énorme.

C’est le cas du mythe de Narcisse que notre culture occidentale a revu et corrigé pour mieux servir le christianisme dogmatique. Oui, parce que Jésus lui-même a été ré-écrit par l’homme. Ces deux personnages ont un point commun : marginaux, révolutionnaires, ils ont appris à s’apprécier eux-même, à avoir conscience de leurs propres atouts, et à s’aimer pour pouvoir aimer les autres.

Narcisse n’a pas été puni pour être tombé amoureux de son propre reflet. Non, cet homme qui ne s’était jamais vu a fait connaissance avec lui même. Le résultat ? Il s’est transformé en fleur : la première du printemps, celle qui annonce le renouveau du monde. Il faut alors comprendre que bien se connaître, se respecter, agir avec bienveillance envers soi-même est la clé de l’épanouissement. Et tout le monde en profite !

Une critique de notre société bien-pensante

Se connaître, s’apprécier, être narcissique n’est pas être vaniteux. Le narcissisme est compatible avec l’entraide (Mère Thérésa l’était par exemple, elle a toujours agit en corrélation avec ce qu’elle était). Mais nous devons nous méfier de l’humilité, l’altruisme et le don de soi qui sont imposés par la société pour faire de nous de bons petits soldats. Se dévaloriser, se nier, c’est la résultante de cette manipulation. Se remettre en question n’est utile que pour se trouver et pas pour en arriver aux conclusions suivantes : « je suis nul, j’ai mal fait, j’aurais du… »

Un enseignement à contre courant

Voilà les quelques enseignements que je retiens et qui font que mon avis sur Sauvez votre peau, soyez narcissique est sans appel. Arrêtons de nous plier aux règles de la société qui imposent le groupe au détriment de l’individu. Dire : « Je suis un génie ! » ce n’est pas de l’égoïsme, ce n’est pas de l’individualisme. C’est au contraire ce qui va m’aider à avancer, notamment vers les autres, mais surtout envers ce en quoi je crois. Vers une société d’individus plus vrais, plus conscients, plus assumés. Et cela n’empêche pas d’agir ensemble, en bonne entente.

Un livre qui ouvre les yeux et l’esprit, que je vous recommande sans hésitation !

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

Leave A Reply