J’ai visité l’Assemblée Nationale

2

Cette année, j’ai eu le privilège de visiter une des plus grandes institutions de notre beau pays : l’Assemblée Nationale.

Au total, le Palais Bourbon et ses annexes représentent aujourd’hui une superficie au sol de 124 000 m², occupée par près de 9 500 locaux de toute nature dans lesquels travaillent, toutes catégories confondues, environ 3 000 personnes. – Site officiel –

Symbole du pouvoir législatif, ce bâtiment à l’architecture antique ne peut que nous donner des frissons dans le dos. Le palais Bourbon et l’Hôtel de Lassay (édifiés de 1722 à 1728) forment un ensemble architectural étonnant, qui force au respect.

Assemblée Nationale

Façade de l’Assemblée nationale

La façade si emblématique de l’Assemblée Nationale a été construite au début XIXème siècle. L’idée était de cacher la façade de la salle des séance, assez peu « vendeuse » et qui donnait directement sur le jeune pont de la Concorde. Cette façade, inspirée de celle de la Madeleine redonna toute sa superbe à ce lieu de pouvoir. Le fronton a été érigé à la gloire de l’Empereur Napoléon.

Assemblée Nationale

Entrée du palais Bourbon

Cette superbe cour aux jardins fleuris permet d’accéder à la salle des séances. Au centre, une oeuvre contemporaine, la Sphère du bicentenaire, a été placée en parfaite symétrie par rapport au bâtiment et aux jardins, en 1989. Elle symbolise l’universalité du message révolutionnaire. D’ailleurs, devant elle, se trouvent les articles de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Palais Bourbon, Assemblée Nationale

Détail des chapiteaux du palais Bourbon

Hôtel de Lassay

Hôtel de Lassay

L’hôtel (particulier) de Lassay est aujourd’hui la demeure du Président de l’Assemblée Nationale. Il se situe entre le Palais Bourbon, et l’actuel Ministère des Affaires Etrangères.

La salle des fêtes

La salle des fêtes

La salle des fêtes est de toute beauté ! Elle relie actuellement les appartements du Président de l’Assemblée (la porte du fond donne sur l’hôtel de Lassay) et le Palais Bourbon. Lors des séances, le Président emprunte toujours ce chemin…

Galerie des tapisseries Assemblée Nationale

La galerie des Tapisseries

La galerie des Tapisseries est adjacente à la salle des fêtes. C’est une de mes pièces préférées après la Bibliothèque. Cela m’a rappelé les scènes des fêtes galantes que j’aime tant. C’est le duc de Morny qui, en 1860, en fit un des centres de la vie parisienne de son époque !

Bibliothèque de l'Assemblée Nationale

Bibliothèque de l’Assemblée Nationale

Si vous aussi vous vous demandiez si la bibliothèque de La belle & La Bête avait été fantasmée par Disney, et bien NON ! Elle existe belle et bien, et elle se trouve à l’Assemblée Nationale. Une oeuvre de toute beauté, fascinante, mise à la disposition des députés et de leurs équipes.

En 1793, un bibliothécaire est nommé : l’abbé Grégoire. En 1794, le Comité de Salut public décide, sur rapport du Comité d’Instruction publique, de constituer « une collection des meilleurs ouvrages sur les objets relatifs aux travaux des différents comités de la Convention nationale » et, le 4 mars 1796, une bibliothèque est créée par la loi. – Site Officiel –

Assemblée Nationale Salle des pas perdus

La Salle des Pas Perdus

La salle des pas perdus, ou salon de la paix, est traversée, comme la salle des fêtes, par le Président de l’Assemblée Nationale pour se rendre aux séances. C’est l’une des salles les plus empruntées, notamment par les journalistes qui souhaitent rencontrer les députés.

On n’en voit qu’une partie, mais je vous invite à jeter un coup d’oeil au plafond, qui symbolise la paix… Digne de nos plus grands musées !

Visite Assemblée Nationale salle des quatre colonnes

Salle des 4 colonnes

Dans le même univers, la salle des 4 colonnes est emblématique de l’Assemblée Nationale. C’est le passage « officiel » vers l’hémicycle. Les députés qui souhaitent s’exprimer publiquement y passent, puisque c’est l’espace privilégié des journalistes.

Visiter Assemblée Nationale

Le plus vieil ascenseur de Paris !

Dans le même espace, on trouve ici le plus ancien ascenseur de Paris, encore en activité !

Assemblée Nationale : le salon Delacroix

Le salon Delacroix

Ce salon a été peint et décoré par Eugène Delacroix, sous la présidence de Thiers. Aujourd’hui, il s’agit du salon « réservé » aux députés de gauche, en raison de son emplacement par rapport à l’hémicycle. On retrouve dans ce salon de nombreuses thématiques, comme la justice, la Guerre, l’Industrie ou l’Agriculture.

L’anecdote de ce salon est qu’à l’époque de Louis-Philippe, le roi siégeait dans cette salle pour ouvrir les sessions législatives.

Visite de l'Assemblée Nationale : salon Casimir Perrier

Salon Casimir Perrier

Le bas relief de bronze au fond de la pièce n’est pas anodin… D’abord par la matière. Le bronze symbolise l’invulnérabilité et l’immortalité. Ce n’est pas rien quand il s’inscrit dans le plus haut lieu de la démocratie !

Puis, par son sujet. On le voit mal sur la photo, mais le bas-relief symbolise la séance du 23 juin 1789 où Mirabeau scanda : « Nous sommes ici par la volonté du peuple, et nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes !« 

Salle des conférences de l'Assemblée Nationale

Salle des conférences

La salle des conférences est un lieu de lecture pour les députés. On y trouve « le piano » constitué de casiers où ils peuvent retirer des messages.

Le saviez-vous ? Il y a un bureau de Poste dans les murs de l’Assemblée Nationale !

Personnellement, j’ai adoré le style de la moquette et son moelleux… #Divergence

Assemblée Nationale : hémicycle

Hémicycle : bancs des députés

La construction de la salle des séances telle qu’on la connait date de 1832. Chacun des 577 députés a son propre siège et peut voter grâce à un système électronique intégré aux tablettes.

Hémicycle de l'Assemblée Nationale

Hémicycle : bureau du Président de l’Assemblée

Le bas relief de la tribune de l’orateur est certainement l’ensemble le plus impressionnant de la pièce ! Il représente l’histoire et la renommée.

Au fond, la tapisserie des gobelins est une reproduction de la fresque « l’école d’Athènes » de Raphaël. On peut l’observer au Vatican.

La rotonde d'Alechinsky visiter l'Assemblée Nationale

La rotonde d’Alechinsky

J’ai adoré découvrir les pièces de l’Assemblée Nationale, riche en histoire et révélant des trésors de notre patrimoine.

Mais c’est aussi une institution résolument moderne et qui évolue avec son temps. J’ai particulièrement apprécié la rotonde d’Alechinsky, créée en 1992. C’est moderne, coloré et la maxime de Jean Tardieu ouvre le chemin vers un avenir lumineux et positif. Du moins, nous l’espérons !

la liberté guidant le peuple Assemblée Nationale

Nouvelle emblème : la liberté guidant le peuple

Dans le même état d’esprit, j’ai eu un coup de coeur pour cette nouvelle « Liberté guidant le peuple ». Là aussi, très positive et sublimée située dans le vestibule de la Bibliothèque.

Pour autant, je trouve l’oeuvre respectée, ce qui est le plus important !

jardins de l'Assemblée Nationale

Jardins de l’Assemblée nationale

Comme dirait Voltaire, par la voix de Candide : « Il faut savoir cultiver son jardin« . Quand on entre à l’Assemblée Nationale, on comprend vite que notre jardin peut être notre pays.

Nous avons tous notre graine à apporter pour que ce jardin donne de belles fleurs et de bons fruits, à condition d’être acteur. Pas seulement spectateur, critique ou consommateur.

L’Assemblée Nationale est un lieu d’histoire. Un lieu qui nous rappelle comment, il y a deux siècles, le peuple français s’est battu pour l’acquisition de droits et de libertés. Il ne faut jamais oublier que rien n’est acquis, qu’il faut continuer à construire et qu’il est de notre devoir de faire des choix, pour que ce jardin continue à fleurir.

BINGÔ !

Quelles que soient vos motivations (artistiques, historiques, politiques…), vous pouvez vous aussi visiter l’Assemblée Nationale. N’attendez pas les Journées du Patrimoine pour en profiter !

Plafond Assemblée Nationale

Lustre et plafond de l’Assemblée Nationale

Share.

About Author

CléÔ, c'est mon pseudo, ici et ailleurs dans ce grand bocal qu'est le Web. Utilisatrice frénétique du point d'exclamation, je me plais dans les grandes Ô ! pleines de spontanéité ;) Webworker au quotidien, je partage ici, avec vous, les sujets pour lesquels je me sens comme un poisson dans l'eau, sans complexe ni contrainte... Bienvenue dans ma bulle !

2 commentaires

Leave A Reply